Le Paradis, c'est l'Enfer !!!

Mon Amour, Mes Amis, Mes Emmerdes...!!! Et mes Humeurs aussi...

samedi 2 juin 2007

Ce que Sarkozy ne nous dit pas !!!

Alors que Nicolas Sarkozy n’a de cesse de nous répéter pour mieux nous convaincre qu’il est le Président de tous les français, ses 1ères propositions sont destinés à une minorité, la plus favorisée.

- Ainsi, la mise en place du « bouclier fiscal », garantissant aux contribuables de ne pas payer plus de 50% de leurs revenus en impôts ne s’adresse qu’à…3% des Français, les plus fortunés.

- De la même manière, la suppression des droits de succession promise par le candidat SARKOZY ne concerne que 10% des Français, les plus aisés. Les déductions concernant la grande majorité des français ont déjà été appliquées par les gouvernements de droite, depuis 5 ans.

- SARKOZY promet « le contrat de travail unique » en oubliant de préciser qu’aujourd’hui, 75% des salariés sont en CDI. Si le futur contrat unique est le CDI, pour tous, qu’il le dise ! Ce n’est évidemment pas ce qui est prévu. En réalité, 75% des Français qui travaillent verront les conditions de leur embauche revues à la baisse, c’est ça la réalité du contrat unique.

- De la même manière, le Président a promis de libérer les heures supplémentaires payées 25% de plus qu’actuellement et non imposables. C’est le fameux « travailler plus pour gagner plus ». Mais qui peut croire que le salarié décidera lui-même de faire des heures supplémentaires ? Ce sont évidemment les patrons qui en décideront, avec même un risque pour les salariés qui refuseraient de réaliser des heures en plus : il s’agit en effet, en France, d’un motif valable de licenciement ! Ce que le gouvernement oublie opportunément de nous dire, c’est que ces heures n’ouvriront aucun droit aux salariés, en matière de retraite et de protection sociale. C’est donc travailler plus pour…rien.

- En revanche, les quatre franchises médicales qui seront instaurées sur les consultations, sur les médicaments, sur les frais d’hospitalisation et sur les analyses médicales frapperont de plein fouet tous les Français, de manière égale. Ainsi seront en priorité durement prélevés les revenus modestes. C’est l’installation d’une médecine à deux vitesses : celle de ceux qui peuvent s’offrir le paiement de ces franchises, et celle de ceux qui devront renoncer à se soigner !

- Les sondages l’indiquent, près de 60% des Français sont opposés à la suppression de la carte scolaire. C’est pourtant la volonté du gouvernement de supprimer en trois ans cet outil qui, s’il doit être profondément rénové et adapté aux réalités d’aujourd’hui, garantit la mixité sociale. Que se passera-t-il en effet quand les parents pourront choisir librement l’école de leur enfant, sans rattachement de quartier ? Les écoles à grande renommée seront privilégiées, mais ne pourront évidemment pas accueillir tout le monde, alors que les écoles défavorisées seront abandonnées ! C’est la création de véritables ghettos qui s’annonce ! Et c’est déjà parti, le Ministre annonçant le « doublement des dérogations » dès la rentrée de septembre 2007 : pour qui ? Pour quelles écoles ? Sur quels critères ?

- Enfin, et c’est plus grave, aucune mesure n’est annoncée avant les élections législatives pour le comblement du gigantesque trou de la Sécurité sociale laissé par les gouvernements RAFFARIN et VILLEPIN. Le financement de notre protection sociale doit pourtant être assuré. Ce que SARKOZY et FILLON ne nous disent pas, c’est que se prépare un grand plan de restriction : en plus de l’instauration des franchises médicales, le gouvernement prévoit la mise en place d’un nouvel impôt : la « TVA sociale » qui n’aura de social que le nom ! Aucune précision n’est apporté aux électeurs sur ce nouvel impôt, payé par tous quelles que soient les différences de revenu.

BIENVENUE DANS LA FRANCE D'APRES...

Posté par mikemara à 12:33 - Sarkoland - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire